Pour développer une mentalité d’écrivain ? La question qui tue !

Comment développer une mentalité d’écrivain ?

 

En te posant la bonne question !

 

Parce qu’écrire des textes littéraires, des romans, de la poésie en ayant la mentalité d’un comptable ou d’une infirmière, ça risque de ne pas fonctionner… Si le comptable ou l’infirmière exercent leur métier avec une mentalité d’écrivain, ça risque aussi d’être problématique… Je te laisse imaginer le bilan annuel ou l’état du patient…

Trêve de plaisanterie, je n’en ai pas pour longtemps : une vidéo de quelques minutes à peine pour te livrer la question indispensable. On peut se poser mille questions à propos de notre travail littéraire et on doit le faire pour s’améliorer. Mais il existe une question qui, au fond, les regroupe toutes. Pourquoi ne pas l’utiliser ? Personnellement, je continue à me la poser régulièrement.

Je te conseille aussi cet article  : 21 écrivains expliquent quelles sont leurs habitudes personnelles. A étudier soigneusement !

Un mot d’excuse si tu as reçu deux fois la newsletter t’annonçant la sortie de cet article. Mille pardons, il y a eu un bug dont je ne suis pas responsable dans le système qui gère l’envoi des mails. Ce n’était jamais arrivé ; il faut un début à toute chose…

 

illustrationTéléchargez votre Cadeau

Recherches utilisées pour trouver cet article :https://yandex ru/clck/jsredir?from=yandex ru;search;web;;&text=&etext=1826 2Bsg0AvK8miKdGdeeNzd-E9AlWwGSC3K__7HZzAsqtnaGHByeBsKN6nMJALHIxkZkmvL3v3mldeoIa5W9LoYrA d77263b5eb24a865e0176c18833ba35bd17826f8&uuid=&state=_BLhILn4SxNIvvL0W45KSic

4 Commentaires

  1. Hiéra

    C’est un super conseil, et en plus un conseil qui peut s’appliquer dans d’autres domaines que l’écriture.
    Dans l’informatique par exemple, il y a une méthode de gestion de projet qui consiste à travailler en cycle court (en général 2 semaines), et au bout de ces deux semaines, on fait le point sur le déroulement du cycle : ce qui a bien fonctionné et qu’on peut continuer à faire, ce qui n’a servi à rien, ce qu’il faudrait améliorer, etc et on essaie de déterminer des actions précises à mettre en place pendant le cycle suivant. C’est une méthode très efficace (surtout dans le cadre de travail en équipe, mais c’est certainement applicable en solo), qui permet de toujours se remettre en question et de toujours s’améliorer. C’est une façon très intéressante de travailler. Merci pour cette vidéo !

    Répondre
    1. Laure Gerbaud (Auteur de l'article)

      C’est intéressant aussi la méthode dont tu parles. C’est trop enfermant pour moi car j’ai besoin de beaucoup d’espace dans ma créativité mais je trouve que c’est très concret et donc très pratique. Je l’utiliserai peut-être dans un autre domaine. Je le mets en mémoire ! Merci à toi aussi.

      Répondre
  2. Catherine

    Merci beaucoup Laure.En effet, la question est toute bête. Pourtant, l’air de rien, elle ferait des miracles… Je vais me poser cette question et je te dirais quoi…

    Répondre
    1. Laure Gerbaud (Auteur de l'article)

      Avec plaisir, Catherine. Si on utilisait cette question dans tous les domaines de notre vie, elle ferait des miracles encore plus grands… Comment puis-je améliorer ma santé ? Comment puis améliorer mes relations avec mes enfants ? Mes parents ? Mes collèges ? mes employés ? Mon patron ? Mon épouse ? mon mari ? Comment puis-je améliorer ceci, cela…
      Evidemment, appliquée au domaine qui nous passionne, l’écriture, les réponses que nous nous donnons sont passionnantes.
      Oui, tu me diras les tiennes. C’est très volontiers car ça m’intéresse beaucoup. A bientôt.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *