Les tribulations d’un auteur auto-édité et les leçons à en tirer

Quand le jour de lancement de ton livre…

 

Hier, jour de lancement du pamphlet, un énorme bug a empêché que ton courriel parte pour te prévenir ! Je sais que tous les abonnés du blog n’ont malheureusement pas tous reçu leur courriel ! Je t’explique cela plus bas.

Mais avant, je copie approximativement ce courriel que je t’avais envoyé hier matin, si tu es abonné au blog, car je ne sais pas si tu l’as reçu, si tu l’as lu. Si c’est le cas, tu peux aller plus bas tout de suite. Sinon lis ceci :

 » Brisez vos chaînes et vivez ! Sortir du prêt-à-penser vient de paraître sur Amazon. Avec la couverture, le titre et le sous-titre choisis par la communauté d’Osez écrire votre roman.

Le e-book et le livre broché se trouvent ici. 

J’offre un MODULE de la formation « Ecrire votre roman de A à Z » à toute personne qui m’envoie la capture d’écran de son achat sur Amazon à laure@osez-ecrire-votre-roman .La valeur du MODULE dépasse largement la valeur monétaire du livre. Cette offre est valable sur le papier broché ou le e-book.

C’est le MODULE n°1 de la formation : comment trouver des idées de roman, les trier, rédiger l’argumentaire de ton roman pour être certain de partir sur une bonne base, et 36 idées universelles d’histoires pour réveiller ton imagination… Du très important, tu vois. C’est un audio accompagné de Notes.

De plus, j’offre le e-book à toute personne qui achète le livre papier, en plus du Module de la formation.

Je ne vais pas maintenir cette offre éternellement, tu t’en doutes.

N’hésite pas à me laisser un commentaire rapidement sur Amazon, tu peux le faire dès aujourd’hui si tu as lu les 15 jours de lecture offerte : tu sais vraiment de quoi on parle… Et ça m’aidera dans le classement Amazon.

Je sais que mon livre papier et e-book n’est pas toujours accessible à l’étranger, et j’en suis désolée. Je cherche à y remédier.

Merci à toute la communauté pour son soutien dès le début de cette aventure. Je tiens beaucoup à ce livre pour des raisons idéologiques évidemment, mais aussi parce qu’il m’a permis de nouer de jolis liens avec un grand nombre de membres d’Osez écrire votre roman.

Maintenant, j’espère que ce livre cheminera, sera lu, partagé, que le bouche-à-oreille fonctionnera car je suis persuadée de l’importance et l’urgence du message qu’il véhicule. »

Brisez vos chaînes et vivez !

Et maintenant, je te raconte ma journée démente qui est une bonne source d’apprentissage pour un auteur auto-publié :

 

Si tu croyais qu’écrire est le plus difficile… Si tu pensais que c’est d’éditer aussi…

Et bien non, comme si ça n’est pas assez difficile, il faut aussi communiquer, partager, vendre…

Tu imagines un réalisateur qui ne fait pas la promotion de son film ? Mort, le film, qu’il soit chef-d’œuvre ou navet. Du reste, le navet a de bien meilleures chances avec une bonne promotion qu’un chef-d’œuvre sans promotion. Car personne ne saura qu’il existe.

Un réalisateur a quand même de la chance : même s’il se tourne un peu les pouces pour la promotion, les acteurs sont là pour la faire.

Mais toi, écrivain obscur ? Tu ne comptes que sur tes propres forces.

Hé bien, tu te démènes, tu fais ton maximum, tu préférerai écrire mais comme tu aimes ton livre et tes lecteurs, tu partages des extraits, tu en parles, tu fais même un beau cadeau d’une valeur réelle, pas un gadget de pacotille. Et pourtant, tu n’es pas à l’abri d’une mauvaise surprise. Le jour de parution de ton roman, tu envoies un mail à ta communauté pour la prévenir. Tu lui avais dit que tu le ferais, d’ailleurs.

C’est donc le grand jour et tu envoies ton mail vers 8 heures. Vers 11 heures, tu comprends que quelque chose ne tourne pas rond : pas un seul mail, pas un seul retour, alors que tu reçois chaque jour depuis des mois des mails de soutien,d’encouragement, d’intérêt pour ton travail, pour ton écriture, pour les 15 extraits du livre que tu as partagé les 15 derniers jours. A tel point qu’il t’est difficile de répondre à tout le monde ! Et là, le livre est sorti et rien. Calme plat. Ta boîte mails est plus silencieuse qu’une carpe. Tu saisi vite que le mail n’est pas parti. Tu vas sur ton auto-répondeur ( c’est la plate-forme à partir de laquelle tu envoies les mails aux abonnés de ton blog) et tu découvres que l’envoi mouline, mouline, mouline… Il n’est jamais parti ! Tu envoies deux SOS : que se passe-t-il ? débloquez mon mail ! laissez-le partir !

Vers 13 heures, tu reçois un message : on s’excuse, on est désolé, on a un problème, on fait tout pour réparer au plus vite.

Tu attends, tu vois que c’est toujours bloqué, tu supprimes le mail, tu en renvoies un autre, il ne part toujours pas, tu renvoies un mail… Après cela, tu n’as même plus accès du tout à ton auto-répondeur, le bug est intégral. Vers 16 heures, tu comprends que ça se débloque un peu, que quelques mails sont partis car tu commences à recevoir quelques mails de tes abonnés. Vers 19 heures, tu admets que tout le monde ne l’a pas reçu et tu n’as toujours pas accès à ton auto-répondeur.

Que crois-tu que j’ai fait durant toute cette journée ?

Je ne me suis pas lavée, je n’ai pas mangé, je n’ai pas décollé de mon ordinateur et de mon téléphone portable. Pas le temps. J’ai ameuté le ciel et la terre, les copines et les copains, les amis et les amies, les connaissances qui aiment la littérature et les idées, les collègues de blog :

A 20 heures, Brisez vos chaînes et vivez ! était :

  • Classement des meilleures ventes d’Amazon: 3.096 en Livres
    • n°1 dans Idées politiques (Livres)
  • Classement des meilleures ventes d’Amazon: n°2.701 dans la Boutique Kindle
    • n°3 dans Idées politiques (Boutique Kindle)

J’avais évité le désastre ! Car si l’algorithme d’Amazon ne remarque pas un livre dès les premières heures de sa mise en ligne, il disparaît dans les abîmes d’Amazon corps et biens. Il coule dans les abysses des millions de livres publiés sur cette plate-forme…

Pourquoi t’avoir raconté ma mésaventure ? Parce que j’ai pris une bonne leçon.

Une leçon de courage et d’endurance parce que je n’ai rien lâché.

Une leçon d’humilité parce qu’on ne contrôle rien dans la vie à par soi et son sang-froid, ses émotions.

Une leçon d’organisation enfin car j’aurais dû prévenir mes amis et connaissances par téléphone avant-hier (impossible hier puisque je mettais les fichiers en ligne avec une amie.) Ne pas avoir à le faire aujourd’hui et dans ces conditions. L’urgence n’est jamais souhaitable.

On apprend tous les jours. Mon organisation sera meilleure encore pour la prochaine publication. C’était très bien mais très bien ne suffit pas : en cas de grain de sable dans les rouages…

Brisez vos chaines et vivez !

Et puis j’ai pensé à ceci pour mes amis à l’étranger, et vous êtes très nombreux.

 

J’ai relevé tous les pays où l’on trouve Brisez vos chaînes !

France : www.amazon.fr

Etats-Unis : www.Amazon.com

Angleterre : www.amazon.co.uk

Allemagne : www.amazon.de

Espagne : www.amazon.es

Italie : www.amazon.it

Hollande : www.amazon.nl

Japon : www.amazon.co.jp

Inde : www.amazon.in

Canada : www.amazon.ca

Brésil : www.amazon.com.br

Mexique : www.amazon.com.mx

Australie : www.amazon.com.au

Et toi, connais-tu les tribulations de l’auteur autoédité ? De l’indé, comme on dit dans le jargon ? As-tu une anecdote à nous raconter ?

ӿӿӿ En savoir davantage sur mes livres ? C’est ici  ӿӿӿ

illustrationTéléchargez votre Cadeau

2 Commentaires

  1. Rahmani Abdelfettah

    Bonjour Laure,
    J’espère que cette lancée puisse continuer pour ton livre. J’ai beaucoup appris de ton aventure d’autoedtion .

    Répondre
    1. Laure Gerbaud (Auteur de l'article)

      Bonjour Abdelfettah,
      Ca ne m’étonne pas car tu es l’une des personnes les plus actives de la communauté ; tu écris, tu publies, tu apprends, tu sais te remettre en question, tu évolues sans cesse, et tu as très bien compris tout ce qu’on peut tirer de mes expériences -surtout quand elles ne sont pas excellentes : éviter tout ce qu’il ne faut pas faire !

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *